À quoi faut-il s’attendre avec Luminescent ? À voyager, loin du plancher des vaches, le doigt appuyé sur la gâchette de la détente. Car on plane au cours de leur face-à-face cousu de délicatesse et d’élégance. D’entrée, on perçoit cette évidence entre leurs instruments, comme si la harpe celtique en fibre de carbone enlaçait le handpan conçu avec un alliage d’acier. C’est à la fois sensuel, atmosphérique et parfois méditatif, surtout quand les bols tibétains s’en mêlent, le duo restant ouvert à d’autres instruments, singuliers ou non..Olivier Pierson (Québec le Mag)

Article complet ici